La Mer de Feu (historique)

Aller en bas

La Mer de Feu (historique)

Message par Scénariste le Mer 20 Déc - 2:44

Historique de La Mer de feu

En cet endroit maudit que l’on nomme aujourd’hui la Mer de Feu se trouvait une grande montagne du nom de Delior où vivait jadis une grande et forte alliance d’Elfes gris et d’Elfes blancs. Ces derniers furent presque tous décimés lors du grand cataclysme.

Au sommet de la majestueuse montagne de Delior se dressait une citadelle aux tours si grandes qu’elles se perdaient dans les nuages.

En cette période plus prospère et pacifique pour les habitants de Delior, les Orques, Elfes noirs et autres créatures du mal se tenaient loin de la Vassalvie et n’osaient s’aventurer hors des terres de Lazaroth.

Au fil des siècles,  les Elfes de Délior s’étaient construit des défenses si grandioses qu’il serait difficile pour nous mortel de s’imaginer. Ils  détenaient aussi des armes de guerres si immenses qu’il serait impensable d’en construire de telles en moins de deux cent années d’existence.

Ces Elfes, qui se croyaient hors d’atteinte et invincibles, apprirent à leur dépend qu’ils n’étaient pas maîtres de cette montagne car ses profondeurs leur réserva la plus grande des surprises…
L’éveil des démons d’Helldûr.

La montagne de Délior était immense et en son sommet une énorme forteresse la rendait encore plus imposante. Il avait fallut 2000 années aux Elfes pour construire ce chef d’œuvre architectural. Du haut de leurs tours les Elfes de Delior avaient une bonne vue d’ensemble sur les terres souillées du Lazaroth. De cette façon, ils pouvaient aisément garder un œil sur leurs hordes ennemies et prévoir toute invasion.

Par un après midi ensoleillé, alors que tout sembla paisible, la terre se mit soudainement à trembler de façon terrible. Les habitants, pris de panique, sortirent de leurs habitations en se demandant ce qui se passait. Des démons, se trouvant dans les sous-terrains de la montagne de Délior, venaient de réunir leurs immenses pouvoirs afin de se frayer un chemin au travers de celle-ci.

Afin d’atteindre la surface, les démons durent relâcher toute leur puissance afin de se forer un chemin; créant ainsi un énorme cratère. La lave éternelle, qui se trouvait dans les profondeurs d’Arkadia se mit soudainement à surgir du sol, ce qui engendra le grand cataclysme.

La montagne de feu était déchaînée, de grandes explosions de magma y faisaient rage. Le mont paisible semblait soudain s’être transformé en *Helldûr lui-même. Les cors ainsi que les cloches d’alarmes se mirent à retentir bruyamment dans la citadelle. Les portes menant à la sortie de la ville furent ouvertes et les habitants en panique se sauvaient à la hâte, se dirigeant tous vers le chemin qui menait au bas de la montagne. De grands débordements de laves jaillissaient au travers de la rocaille, ouvrant de grandes brèches meurtrières dans le sol. Un grand déversement de lave dévalait la montagne détruisant tout sur son passage.

Le spectacle s’offrant devant les yeux des Elfes était effroyable. Cet apocalypse quasi–irréel avait été orchestrée par *Thalia elle-même. Les quatre éléments ainsi que les forcent du mal s’étaient réunis afin de détruire la majestueuse montagne de Délior.

Le ciel bleu azure s’était recouvert d’un épais nuage de cendres ténébreuses et les jaillissements de lave, d’un rouge éclatant, le rendait encore plus démoniaque.


Les cieux semblèrent vouloir donner suite à cet enchaînement surnaturel et le tonnerre se mit de la partie accompagnée d’une pluie torrentielle et glaciale. Des éclairs frappaient sans relâche de part et d’autre de la montagne mettant feu aux forêts qui se trouvaient à proximité.

Les grands vents du nord se levèrent et contribuèrent à étendre le brasier. Le sol semblait s’être éveillé, de longues fissures s’y dessinaient de façon désordonnée, séparant la montagne en plusieurs parties distinctes qui s’enfonçaient par endroits et s’élevaient par d’autres. Plusieurs Elfes périrent emportés dans les crevasses géantes qui s’ouvraient sous leurs pieds.

La terre tremblait si fort que de grosses pierres se détachaient de la montagne. Les murs de la citadelle se brisèrent et dévalaient lourdement la montagne, suivis d’une coulée de lave tout aussi dévastatrice. Les arbres enflammés tombaient et craquaient de toutes parts dans un fracas interminable. Même les déflagrations du tonnerre semblaient être une douce mélodie en comparaison du bruit infernal qui se dégageait de cette catastrophe monumentale.

Les animaux surgissaient de nul part et l’on pouvait apercevoir des milliers d’oiseaux qui s’envolaient dans tous les sens. Des Elfes tentèrent de se sauver en se dirigeant le plus rapidement possible vers le bas de la montagne. Malheureusement,  la lave consuma presque en totalité leur population. Ceux qui ne furent pas brûlés vifs en poussant des cris de terreur finirent écrasés comme de vulgaires insectes par les arbres et les rochers qui s’effondraient lourdement contre la surface instable de la montagne.

Seulement un nombre minime d’entre eux réussirent à atteindre le bas de la montagne à temps et dans une poussée d’adrénaline extraordinaire, purent se sauver en courrant à toutes jambes vers la direction opposée de ce liquide destructeur qui les avaient presque tous anéantit. Il s’en avait fallut de peu pour qu’eux aussi terminent de la même façon que le reste de leurs comparses, car dans les instants qui suivirent, la terre avait complètement disparu sous la lave et Délior commença à s’enfoncer dans les profondeurs du sol,  laissant place à une mer de feu éternelle.
Depuis ce temps, la lave n’a jamais cessé de bouillir en cet endroit et c’est ainsi que la Mer de Feu fut crée.
avatar
Scénariste
Admin

Messages : 94


Voir le profil de l'utilisateur http://arkadiamedieval.taguilde.net

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum